La madeleine di Proust era del pane tostato con miele

Una notizia che gli amanti del capolavoro proustiano “À la recherche du temps perdu” non potranno ignorare: nella prima stesura del gigantesco romanzo, caposaldo della letteratura del Novecento, la famosissima madeleine era pane tostato con miele.

La novità arriva dalla casa editrice parigina Les Saint Pères, specializzata nella pubblicazione di rarissimi manoscritti.

Le manuscrit du pain grillé. En 1908, à la demande du Figaro, M. Proust compose une critique qui sera augmentée et publiée de façon posthume sous le titre Contre Sainte-Beuve. À la recherche du temps perdu est souvent considéré comme le prolongement romanesque de la poétique développée dans ces pages. C’est ainsi qu’apparaît le 1er passage qui lie l’émotion des sens à la résurgence du souvenir : le goût du pain grillé mêlé au thé. La toute première version de l’épisode de la Madeleine.
Le manuscrit de la biscotte. Dans ce volume, Proust hésite, rature, recommence. La forme évolue. Le gateau est devenu une biscotte.
Le manuscrit des Petites Madeleines. Dans cet assemblage de notes diverses; que l’on peut considérer comme le manuscrit préparatoire de Du côté de chez Swann, on trouve enfin les Petites Madeleines. Deux écritures cohabitent dans ce cahier : celle de Proust et celle de son copiste, dans un dialogue unique et émouvant sur le travail même de l’écrivain.

In questo video (in lingua francesce) l’editore-giornalista Jean-Paul Enthoven spiega la “storia della madeleine”.

Inutile dire che per chi, come me, non è rimasto impassibile alla meraviglia della Recherche (sto per completare la seconda rilettura completa) la notizia è davvero incredibile. Chissà quali altre differenze, rispetto all’ultima stesura…

Chi volesse prenotarsi il manoscritto in edizione limitata (1000 esemplari) può farlo dal sito dell’editore: https://lessaintsperes.fr/manuscrits/manuscrits/24-a-la-recherche-du-temps-perdu-manuscrit-brouillon-madeleine-proust-9791095457008.html

Leave a Reply